Les grandes heures du « P’tit Mazy »

Dans L’AVENIR (NAMUR) du 28 août 2017, Bruno Malter évoque mon article De Gembloux à Jemeppe à bord du P’tit Mazy publié dans les bulletins du Cercle Royal Art et Histoire de Gembloux 91 et 92.

2017 08 29 L'Avenir - Bulletins 91 et 92

2017 08 29 L'Avenir - Bulletins 91 et 92 (3)
Les grandes heures du «P’tit Mazy»
B. Malter – L’avenir du 29 août 2017
C’est la ligne 144: elle relie Jemeppe-sur-Sambre à Gembloux. Pierre Aubry lui rend hommage dans la revue du Cercle royal d’histoire.
On l’appelait affectueusement le P’tit Mazy. Un surnom ô combien sympathique pour une ligne de chemin de fer, la ligne 144, qui continue vaille que vaille à servir de trait d’union entre la Basse-Sambre et la Hesbaye. la ligne tutoie la vallée de l’Orneau, avec des haltes à Chapelle-Dieu (Gembloux), Vichenet, Mazy, Onoz, Jemeppe-Froidmont, Jemeppe-sur-Sambre et, en prolongeant, Tamines. La ligne 144 a été créée en 1 877 pour permettre de relier Bruxelles et donc Gembloux à la Basse-Sambre industrieuse sans devoir passer par Namur. Elle servira, et sert roujours, de voie de déviation en cas d’incident technique sur la ligne Gembloux-Namur.
Aujourd’hui, le transport des voyageurs ne concerne plus que les navetteurs qui se rendent, en semaine, à Bruxelles pour le boulot depuis la Basse-Sambre. La ligne sert davantage pour le transport de marchandises.
Pierre Aubry a vécu la plus longue partie de sa vie le long de cette ligne. Il a connu l’odeur âcre du charbon, les soupirs des machines à vapeur remplacés par le bruissement des locos électriques à partir de 1956, les sonneries de barrières encore fermées à la main par un garde-barrière…
Membre du Cercle d’Art et d’Histoire de Gembloux, il y consacre deux articles dans les n° 91 et 92 du Bulletin du cercle. Il y mêle à la fois des données à caractère historiques et des souvenirs personnels, ce qui en rend la lecture particulièrement agréable. Il élargit son spectre en parlant des quartiers traversés par le chemin de fer.
«Oui, cette ligne, c’est un peu ma madeleine de Proust», avoue-t-il. Elle le renvoie à ses années d’enfance, près de Chapelle-Dieu. «Je me souviens encore des trajets dans les vieux wagons en bois de la classe 3, sur des banquettes en bois vernis.»
Une autre anecdote remonte à sa mémoire. «Dans les années 70, beaucoup de navetteurs, dont moi, rejoignaient la halte de Chapelle-Dieu en longeant à pied les voies au départ du passage à niveau de la Vôte. On était de plus en plus nombreux et, un jour, on a été dénoncés et cueillis par la police des chemins de fer. On a tous été convoqués à la police de Gembloux. Le policier, Jean Moisse, a été très compréhensif. Il m’a dit: je suppose que, comme tous les autres, c’est la première fois que tu passais par là.» Les contrevenants en ont été quitte avec un simple PV d’avertissement.
Les passages à niveau étaient aussi des lieux de vie. «A la Vôte, la cabine de signalisation mécanique du garde-barrière était le lieu de rendez-vous des pensionnés, dont mon grand-père.» Entre deux convois, on y refaisait le monde.
Les déportés de 1916
Fort heureusement, peu d’incidents ont émaillé la vie de la ligne 144. L’incident le plus récent a trait à un vol de câbles, le 19 janvier de cette année. Il paralysera le trafic ferroviaire pendant quelques heures. Plus dramatique, l’accident de train qui endeuillera Gembloux, la nuit du mardi 10 mars 1925. Distrait, le conducteur d’un convoi de marchandises en provenance de Namur ignore la signalisation et prend en écharpe un autre convoi en provenance de Mazy. Dans les ferrailles, on retrouvera le corps sans vie de Pierre Théseman, un «serre-frein» du dépôt d’Arlon.
On ne saurait passer sous silence le souvenir douloureux du 22 novembre 1916. Un convoi, stationné le long des terrains de l’actuelle Faculté Agro-Bio Tech déportera pour le travail obligatoire en Allemagne plus de 1 200 hommes en provenance du canton de Gembloux. Ils passeront de longs mois en Allemagne, loin de leur famille.

Dans VLAN – PUBLI-GEMBLOUX

Le journal local Vlan – Publi-Gembloux du 13 septembre 2017 a aussi parlé de cet article.

2017 09 13 Vlan - Publi-Gembloux - La ligne 144

 

Retour à Accueil  –  Retour à Dans la Presse

Publicités

Le site d'un Gembloutois

%d blogueurs aiment cette page :