Le quartier des couteliers (Proximag 2016)

RFrançoise Soetens a publié un petit texte consacré à mon cher quartier natal de la Vôte et du Culot à Gembloux dans sa rubrique Mon village en deux images » du journal local Proximag du 7 décembre 2016

« Pierre Aubry, passionné d’histoire et de généalogie, fait partie du CRAGH (Cercle royal art et histoire de Gembloux). Il est né à la Rue des Champs.C’est son arrière-grand-père paternel, Ferdinand Andries qui s’y était installé en 1885. Autant dire que Pierre Aubry connaît bien le quartier et notamment le passage à niveau de la Vôte qui fascinait tant les gosses de son âge qui allaient regarder passer les trains à vapeur qui s’arrêtaient même au passage à niveau, l’occasion de parler avec les conducteurs qui venaient et se rendaient dans tous les coins de la Belgique avec leurs trains de marchandises. «Cela avait quelque chose de fascinant pour nous et cette fascination me poursuit encore. Il est vrai qu’à l’époque nous rêvions tous de devenir conducteur de train ou pompier ». La rue de la Vôte est une des très vieilles rues située hors des murs de Gembloux. Selon la tradition populaire, son nom lui viendrait de ce que les crêpes – les vôtes en wallon – y auraient été très prisées, mais il pourrait aussi venir du fait que pour accéder à cet endroit, il fallait passer sous une voûte dans les remparts. Quant à la Rue des Champs où habite aujourd’hui encore Pierre dans sa maison natale, il y avait plusieurs couteliers dont notamment Winand et Marlier. Le quartier vivait aussi dans les années 50-60, au rythme de la Fête au Culot avec baraques foraines et jeux populaires. À noter aussi que la Confrérie des chevaliers de la Coutellerie y a aussi vu le jour en 1980 ». Françoise Soetens.

2016-12-05-proximag-les-couteliers

 

Retour à Dans la Presse  —  Retour à Accueil

Publicités

Le site d'un Gembloutois

%d blogueurs aiment cette page :