Surpris par le sergent à Beuzet en 1798

Ce texte a été publié dans le n° 90 (Année 2016) du Bulletin du Cercle royal Art et Histoire de Gembloux.

Surpris par le sergent à Beuzet

© Pierre AUBRY – 2015

Les généalogistes consultent régulièrement les registres paroissiaux. Ils y trouvent souvent des annotations ou des précisions intéressantes sur l’un ou l’autre acte. De telles informations soulèvent légèrement le voile du temps et nous permettent de connaître un peu de la vie quotidienne de nos ancêtres, avec ses joies et ses tristesses.

Sous l’ancien régime et jusqu’en 1842, une partie du village de Beuzet faisait partie de la paroisse de Saint-Denis et une autre de celle de Bossière.

Un acte de décès relatif à un enfant de Beuzet a été découvert récemment dans les registres paroissiaux de Saint-Denis par Jean-Claude Dujardin, membre du Groupe Gembloux Généalogie.

Ce document est intéressant. Il nous apprend qu’il y avait un grand feu à Beuzet en février-mars à la fin du XVIIIeme siècle.

Mais le curé Robinet, qui signe l’acte, y fait surtout référence à un incident qui n’est pas sans rappeler les poursuites de Quick et Flupke par l’agent 15.

Ce serait amusant si les conséquences de l’aventure survenue en 1798 à Beuzet n’avait pas eu des suites tragiques: la mort du petit Louis DOUCET, un gamin de neuf ans surpris à couper du bois pour le grand feu par un «imprudent » sergent.

DOUCET Louis - Acte décès 1789

« Le vingt sept février 1798 est décédé à Beuzet Louis Doucet, âgé de neuf ans, ensuite d’une éprouvante coursée par un imprudent sergent, qui l’avait trouvé coupant du bois avec les autres enfants pour faire le grand feu le dimanche précédent. Ayant reçu l’absolution, le lendemain a été enterré dans le cimetière de la paroisse en fois de quoi j’ai signé.

J. N. Robinet, curé »

Le petit Louis Doucet avait été baptisé dans l’église de Saint-Denis le 26 mars 1789. Il était le fils de Jacques Joseph Doucet et de Marie Gilette Delsipée. Selon les tables des registres paroissiaux de la paroisse Saint-Denis, il avait au moins deux soeurs: Marie Thérèse, née en 1787 et Catherine, née en 1791.

© Pierre AUBRY – 2015

Sources:

Archives de l’Etat à Namur – Microfilm 0618067 et tables des registres paroissiaux de Saint-Denis.

Publicités

Le site d'un Gembloutois

%d blogueurs aiment cette page :